Boutique Biologiquement.comLe pincement de la tomate

  Posté par tomate       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

C’est généralement vers le mois de mai que l’on plante les pieds de tomate bio antioxydant naturel puissant.

Au début de l’été, ils ont déjà bien grandi. Si vous souhaitez obtenir de beaux fruits, une taille très simple et des pincements réguliers sont nécessaires. Vous avez dit “pincement” ?

Le principe

La tomate (solanum lycopersicum) est une annuelle de la famille des solénacées. Sa croissance est des plus rapides, que vous l’ayez semée vous même ou que vous ayez planté des godets.

Le but du pincement est de diriger un peu cette vigueur, afin d’obtenir de beaux fruits (rappelons aux gastronomes peu férus de botanique que la tomate n’est pas un “légume” !).

Pour ce faire, on va limiter la perte d’énergie qui survient lorsque le pied émet des tiges latérales, ou grandit exagérement en hauteur.

Pincement en pleine terre

On ne va laisser se développer de la plante que la tige principale (ou branche-mère).
En observant vos pieds, vous constaterez qu’à chaque aisselle des feuilles de la tige principale se développe des bourgeons ou faux bourgeons. Si vous n’intervenez pas, vous obtiendrez selon les cas une ramification stérile ou portant elle-même des tomate. Le premier cas est inintéressant (ce ne sont pas les feuilles que l’on mange !). Le deuxième cas laisse pensif : pourquoi ne pas conserver une tige porteuse de fruits ? Pour 2 raisons essentielles :

garantir à vos tomates une taille intéressante (on parle de “calibre”)
éviter que vos pieds ne s’épuisent en tous sens, et se gênent les uns, les autres (les pieds de tomates sont souvent plantés “en ligne”; il faut préserver un ensoleillement de qualité).

Comment pincer ?

Il faut donc supprimer sans hésitation, au fil de leur apparition, tous les bourgeons secondaires et faux bourgeons poussant à l’aisselle des feuilles. Vous ne laisserez sur la tige que les feuilles principales et les fruits en formation.

Le pincement se pratique du bout des ongles (d’où le “pincement”) si les rameaux sont peu développés, au sécateur dans le cas contraire.

Tuteurer les pieds

Pas de tomates sans tuteur ! A la plantation, vous aurez pensé à positionner à godet de chaque pied une tige en bambou, sans sous-estimer la hauteur nécessaire (mini 50cm; jusqu’à 1m20 selon les variétés !).

Lorsque les plants grandissent, on les attache progressivement avec soin à leur tuteur avec des liens de raphia ou de “ficelle à rôti”.

Pincer l’extrémité

Conseils d’arrosage

Lorsque les fruits commencent à mûrir, l’arrosage doit être adapté. La tomate est gourmande : il lui faut des arrosages fréquents et réguliers durant la chaleur et la sécheresse. N’arrosez que les racines, jamais les feuilles. Sinon, gare à l’oïdium !

Le pincement permet également de contenir la croissance en hauteur. Outre la suppression régulière des “gourmands” latéraux, vous surveillerez la pousse de vos pieds et veillerez à étêterla tige principale, selon la vigueur de vos plants, après le 4ème ou le 5ème bouquet de fleurs.

En contenant le nombre de fleurs, vous limitez le nombre de fruits portés par chaque pied. Vous obtiendrez ainsi des tomates plus grosses et plus goûteuses.

Supprimer des feuilles ?

Engrais tomate bio

Si vous voulez de belles tomates “écologiques”, constituez un engrais parfait pour vos fruits avec un “purin d’orties”.

On procède à la suppression des feuilles lorsque les tomates ne grossissent plus, ce qui se produit souvent en fin de saison, avec la baisse des températures et la diminution de l’ensoleillement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *