Boutique Biologiquement.comTomate : Un antioxydant contre les règles douloureuses

  Posté par tomate       Laisser un commentaire
[Total : 5    Moyenne : 2.4/5]

Mais, du point de vue de l’horticulture, la tomate bio antioxydant naturel puissant est plutôt perçue comme un légume tant par sa culture que par son utilisation.

Elle provient du Pérou et a été importée en Europe par les navigateurs espagnols et portugais au XVIe siècle, apprend-on. Réputée aphrodisiaque car elle ressemblait à une mandragore, selon un certain Mathiolus, on la surnomma d’ailleurs “pomme d’amour”. On a en effet pensé qu’elle était vénéneuse et on la réservait à un rôle ornemental.

Les italiens sont les premiers à l’utiliser dans leur cuisine. Aujourd’hui, la tomate s’accommode très bien d’un climat tempéré. Ce fruit joue un rôle équilibrant dans l’alimentation. Il est riche en vitamines A, B, C, E. Par ailleurs, il contient du fer, de nombreux sels minéraux et oligo-éléments. La tomate a des vertus apéritives car elle permet de stimuler les secrétions digestives et favorisent la bonne assimilation des aliments.

Le fruit diminue aussi l’hypertension et lutte contre les piqûres. Pour les piqûres d’insectes venimeux (frelons guêpes, araignées) notamment, la victime doit utiliser le jus de tomate imbibé sur une compresse afin de désinfecter la blessure. Ce fruit est excellent pour le foie car contient des traces d’éléments antibiotiques appelés chlorine et sulfure. La première permet de mieux filtrer les déchets organiques. Le second, quant à lui, protège le foie contre certains engorgements.

Tomate : Un antioxydant contre les règles douloureuses
Tomate : Un antioxydant contre les règles douloureuses

La tomate est précieuse pour le tonus et la ligne. Elle est rafraîchissante et permet une bonne hydratation du corps lorsqu’on ne boit pas assez. Selon certaines scientifiques, c’est un antibiotique et un antioxydant qui participe activement à la lutte contre le développement de certains cancers (poumon, colon, prostate, sein). Elle est également appréciée en cosmétique. Notamment, pour ses vertus purifiantes sur les peaux grasses et acnéiques. Les graines de tomates permettent en effet d’affiner la peau. Très riche en vitamine B, la tomate est idéale pour tonifier et affiner un épiderme fatigué.
Ses feuilles, elles, permettent de soulager des règles douloureuses chez les femmes. Pour cela, celles qui en souffrent doivent mettre une poignée de feuille de tomate dans deux verres d’eau propre. Ensuite, les broyer jusqu’à l’obtention d’un jus. Il est conseillé de consommer le jus obtenu matin et soir. Par contre, pour les malades qui souffrent de l’acné, les fruits verts de tomate sont conseillés dans ce cas. Il faudrait à cet effet les couper au préalable en tranches et apposer une de ces tranches sur l’acné, laisser 30mn et laver. Cette opération doit être répétée deux fois par jour.

Boutique Biologiquement.comLa tomate et la nutrition

  Posté par tomate       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Tous nos aliments nous fournissent des nutriments, sinon ce ne serait pas de la « nourriture ». Les nutriments sont généralement divisés entre macronutriments et micronutriments.

Les macronutriments
Les macronutriments sont ceux qui sont nécessaires en quantité importante et qui procurent à la fois l’énergie nécessaire à la vie et les matériaux bruts pour élaborer de nouvelles cellules dans l’organisme. Les macronutriments peuvent être divisés en graisses (huile d’olive, beurre), hydrates de carbone (sucre, pain) et protéines (viande, mais également fromage et certaines plantes légumineuses). Les fibres et l’eau sont parfois considérées comme des macronutriments également.

Le pain complet est une bonne source d’hydrates de carbone et de fibres.

Micronutriments

Les micronutriments sont ces composés nécessaires ou bénéfiques pour l’organisme, mais en quantités relativement faibles. Les plus importants sont les vitamines et les minéraux et les antioxydants d’un intérêt croissant.

Vitamines
Les vitamines sont des composés organiques que le corps ne peut pas produire lui-même (en quantité suffisante) mais qui sont essentielles pour la vie. Les vitamines sont probablement mieux connues pour leur rôle en tant que co-facteurs ou co-enzymes mais elles remplissent également un certain nombre d’autres rôles en tant que médiateurs de la transmission entre cellules.

Minéraux
Les minéraux sont des éléments inorganiques nécessaires au fonctionnement normal de l’organisme. Souvent divisés en minéraux essentiels et minéraux en trace, ils sont nécessaires en quantités variables. Ils remplissent un certain nombre de fonctions et agissent notamment comme électrolytes, ou font partie de la structure cellulaire ou sont des co-facteurs d’enzymes.

Antioxydants
Les oxydants sont des composés qui ont la capacité de changer la structure chimique d’autres composés d’une manière particulière. La rouille du fer, le brunissement d’une pomme à l’air et la couleur fanée d’un pantalon en jean sont tous des résultats de l’oxydation.

Les agents d’oxydation sont mauvais pour l’organisme car ils ont la capacité d’endommager de nombreux matériaux constitutifs de l’organisme, comme les graisses, les protéines et l’ADN. Ceci peut entraîner une maladie et même le cancer. Un groupe particulier d’agents oxydants hautement réactifs sont connus sous le nom de radicaux libres. Il existe de grandes quantités de radicaux libres dans la fumée qui est l’une des raisons pour laquelle fumer représente un risque supérieur de développer un cancer.

Les antioxydants sont des composants qui neutralisent les oxydants. Il est évident qu’absorber davantage d’antioxydants dans notre alimentation pourrait contribuer à un style de vie plus sain

La tomate est un excellent aliment pour augmenter la prise de micronutriments. Elle renferme des antioxydants (qui aident à combattre le cancer), les vitamines C et E, des minéraux comme le fer et le zinc et du folate (la forme naturelle de l’acide folique). C’est sur la production de ces composés que les scientifiques d’Eu-Sol cherchent à enquêter.

Vitamines
Vitamine C
La vitamine C est nécessaire pour le fonctionnement correct d’un certain nombre d’enzymes, notamment trois d’entre eux, impliqués dans la production du collagène, cette substance vitale pour la résistance et la structure de tissus comme la peau, les gencives, les dents, etc. Le scorbut, dont souffraient les marins en raison du manque de vitamine C, est le résultat de cette incapacité à produire du collagène. Ses symptômes sont le saignement des gencives, des taches rouges sur la peau et il peut entraîner la mort.

Comme les tomates, les limes sont une bonne source de vitamine C et c’était l’habitude d’emporter ces citrons verts à bord des bateaux pour combattre le scorbut, ce qui a fait surnommer les anglais « limeys ».

Vitamine E
La vitamine E est un composant nécessaire à la composition de la membrane cellulaire. Certains éléments suggèrent qu’elle peut réduire le risque de maladie cardiaque.

Acide folique
L’acide folique est en réalité une des vitamines du groupe B et il est indispensable à la production et à l’entretien des cellules neuves. Une carence en acide folique peut conduire à l’anémie car elle entraîne un problème pour la création de nouveaux globules rouges. L’acide folique est particulièrement important pour les femmes enceintes, surtout au stade précoce du développement du fœtus.

Antioxydants

il existe un certain nombre de groupes divers de composés existant dans la tomate qui possèdent des propriétés antioxydantes.

Caroténoïdes

Les caroténoïdes sont un groupe de composés possédant des propriétés antioxydantes. Les caroténoïdes sont des pigments naturels. Comme leur nom l’indique, ils sont responsables de la couleur orange des carottes mais aussi du jaune des pommes de terre, du rose des plumes de flamants et du rouge des tomates. Le lycopène est le caroténoïde responsable de la couleur rouge des tomates et fait l’objet d’un intérêt récent mais considérable en raison de ses propriétés antioxydantes extrêmement puissantes. Il existe aussi certaines preuves significatives suggérant que des taux élevés de lycopène dans l’alimentation peuvent protéger contre certains cancers, en particulier celui de la prostate.

Flavonoïdes

Les flavonoïdes sont un autre groupe de pigments naturels aux propriétés antioxydantes. Les flavonoïdes sont responsables de la couleur orange des oranges. La principale différence entre les caroténoïdes et les flavonoïdes est que les caroténoïdes se dissolvent dans les graisses et les flavonoïdes dans l’eau. En fait, il semble que l’activité antioxydante observée dans l’organisme après la consommation de flavonoïdes ne soit pas due aux propriétés antioxydantes des flavonoïdes eux-mêmes mais plutôt aux processus physiques qu’ils stimulent.

Vitamines C et E
Les vitamines C et E sont des antioxydants très efficaces.

Minéraux

Zinc
Le zinc agit comme co-facteur de nombreuses enzymes. Il est essentiel à la division cellulaire ainsi qu’à la croissance et à la réparation de l’organisme. Il est également nécessaire au développement normal de l’appareil reproducteur et joue un rôle dans le système immunitaire et la cicatrisation des plaies.

Fer

Le fer est nécessaire pour la formation de l’hémoglobine dans les globules rouges (en fait c’est le fer qui donne sa couleur rouge au sang lorsqu’il est exposé à l’oxygène) et une carence conduit à l’anémie. Le fer est également nécessaire au métabolisme énergétique normal et à celui des substances étrangères, comme les médicaments, qui doivent être éliminées de l’organisme.

La tomate et la nutrition
La tomate et la nutrition

Processus et nutrition

Les quantités des divers nutriments dans une tomate quelconque dépendent des processus qui se produisent durant la croissance et le mûrissement de la tomate.

Nous allons parler ici du lycopène. L’accumulation de lycopène se produit durant les stades tardifs du développement de la tomate, lorsque la tomate mûrit et prend une teinte rouge. De tous les aspects du mûrissement de la tomate, comme l’adoucissement, l’augmentation du taux de sucre dans la tomate et l’odeur de fruit mûr, l’accumulation de lycopène est peut-être le plus évident avec un changement radical de couleur de la tomate, passant du vert au rouge.

Le changement de couleur correspond à la conversion du pigment vert de la tomate en lycopène, qui est un pigment rouge. Le pigment vert de la tomate est la chlorophylle. C’est le même pigment que l’on trouve dans toutes les plantes, qui est responsable de l’absorption de l’énergie solaire pour que la plante puisse survivre et grandir.

Alors pourquoi la tomate devient-elle rouge ? Pour comprendre cela, nous devons examiner le rôle d’un fruit. La production d’un fruit, quel qu’il soit, est une stratégie de la plante pour répandre ses graines. Un fruit est conçu pour attirer les animaux pour qu’ils le mangent. Après la consommation et la digestion du fruit, les graines sont déposées (à distance de la plante d’origine) dans les selles des animaux. Le changement de couleur d’un fruit au cours du mûrissement est un signal envers les animaux, leur indiquant que le fruit s’est adouci et s’est chargé en sucre, en bref qu’il est prêt à être mangé.

Le début et l’achèvement du mûrissement sont en partie stimulés par la lumière à laquelle la plante est exposée. Les fruits qui ne reçoivent pas suffisamment de lumière ne mûrissent pas correctement.

Les gènes et la nutrition

Bon nombre des processus chimiques contribuant au mûrissement, y compris le changement de la chlorophylle en lycopène dans une tomate sont, au moins en partie, contrôlés par la quantité de lumière que le fruit reçoit. Sans suffisamment de lumière, le fruit ne mûrit pas correctement.

La lumière stimule en partie le processus de mûrissement de la tomate.

La lumière que reçoit le fruit est absorbée et captée par des récepteurs qui, à un certain degré de lumière, initient une série de processus chimiques en cascade. Dans ce processus, chaque réaction chimique en amène d’autres, en cascade. De cette manière, le déclenchement d’une réaction peut (mais ne le fera pas nécessairement) avoir des effets significatifs, de grande portée. Les gènes sont inclus dans ce réseau d’inter-réactions chimiques. L’expression (ou l’activité) de ces gènes est contrôlée par certains composés chimiques connus sous le nom de « régulateurs de transcription ». À leur tour, les produits de ces gènes (les enzymes) affectent la vitesse des réactions chimiques suivantes. Démêler l’interaction des composés chimiques et des gènes dans un fruit en train de mûrir représente une énorme difficulté, mais nous nous approchons chaque jour de la compréhension totale.

Le gène det1 est impliqué dans le taux de lycopène dans une tomate. Ce gène produit une protéine qui agit comme un frein sur les processus chimiques stimulés par la lumière. En réduisant la quantité de cette protéine par une modification génétique appelée « RNAi », les scientifiques ont réussi à augmenter le taux de lycopène dans une tomate. Ils ont, en réalité, également réussi à augmenter les taux de flavonoïdes, de l’acide chlorogénique (tous deux des antioxydants) et de bêta carotène, un produit chimique nécessaire à la production de la vitamine A chez l’être humain.

Le gène det1 est ce que l’on appelle souvent un interrupteur général, c’est-à-dire qui affecte de nombreux processus chimiques. Il aide à déterminer la réponse globale du fruit à la lumière.

La connaissance de l’action de ce gène dans les tomates sera utile aux efforts pour cultiver des tomates plus nutritives. Mais cela accroît également notre connaissance générale du mûrissement dans la réponse des fruits et des plantes à la lumière, ce qui pourra être d’un intérêt certain pour de nombreux scientifiques. Ce travail a été réalisé sur l’arabidopsis, un modèle végétal, et a d’abord indiqué que le det1 agit comme un frein sur la réponse des plantes à la lumière.

L’arabidopsis est un modèle végétal étudié de manière approfondie et les connaissances acquises peuvent s’appliquer à d’autres plantes.

Boutique Biologiquement.comLa tomate bio

  Posté par tomate       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La tomate bio antioxydant naturel puissant est une plante herbacée annuelle velue, à feuilles alternes charnues, cultivée pour ses fruits rouges à la saveur légèrement acidulée.
La tomate est classée dans la famille des Solanacées qui regroupe 7 espèces, comme l’aubergine, la pomme de terre, le piment, le tabac et la belladone.

Fruit ou légume ?

La tomate est à la fois un fruit et un légume.
Du point de vu botanique, la tomate est un fruit car elle se forme après fécondation des parties femelles de la fleur. Mais du point de vue de l’horticulture, la tomate est considérée comme un légume. Le légume étant la partie comestible d’une plante potagère.
Il existe d’ailleurs un jugement de 1893 de la Cour Suprême des Etats-Unis qui classe la tomate dans les légumes.

Tomate antioxydant naturel puissant
Tomate antioxydant naturel puissant

Nom

La tomate était appelée « xictomatl » ou « zitomate » par les aztèques ce qui signifie en langue « nahualt » (dialecte aztèque), « nombril du tomatillo ». Le mot tomalt quant à lui, désignait les tomatillos (tomate verte). Il a été repris par les incas pour désigner la tomate.

Les premières tomates arrivées en Europe étaient d’une variété jaune ce qui leur a valu le nom de « pomme d’or » par les Italiens.

En raison de leur origine péruvienne, les tomates étaient également appelées « pommes du Pérou ».

Longtemps considérée comme un aphrodisiaque, la tomate était appelée « pomme d’amour » par les Provençaux.

Les botanistes quant à eux, ont donné à la tomate le nom de « Lycopersicum » qui signifie en Latin « pêche du loup » auquel on a ajouté au XVIIIe siècle l’adjectif « esculentum » qui signifie comestible, ce qui l’a rendue plus alléchante.

Origine de la tomate

La tomate est originaire du Mexique, de la région de Veracruz. C’était une plante sauvage ressemblant à de la vigne donnant de petits fruits amers pas plus gros que des cerises. On trouve encore aujourd’hui cette tomate sauvage au Mexique et dans certaines îles des Antilles.

Ce sont les incas qui ont, les premiers, essayé de domestiquer la tomate. Ils en ont étendu la culture le long de la cordillère des Andes.

Plus tard, les indiens du Mexique la cultivèrent parmi les plants de maïs.

Ce sont les conquistadors espagnols qui amenèrent la tomate en Europe au XVIe sous forme de plants qui atterrirent dans les jardins sévillans de quelques monastères qui cultivaient les curiosités rapportées du Nouveau Monde et d’ailleurs.
Les Maures découvrirent la tomate lors de leur conquête de l’Espagne et furent immédiatement emballés par ce fruit en forme de cœur. Ils l’exporteront dans tout le bassin méditerranéen. Elle deviendra un ingrédient incontournable de la cuisine méditerranéenne.

Comme tous les produits venus du nouveau monde, la tomate inspira la méfiance. On la croyait dangereuse pour la santé. La mauvaise réputation de la tomate doit être imputée à Petrus Matthiolus, un botaniste italien, qui en parle dans un ouvrage daté de 1544. Bien qu’il indique que la tomate est comestible, le fait de la classer dans la même famille que la mandragore, plante toxique et hallucinatoire, entrant dans la composition de nombreux philtres et poisons, entretint une méfiance vis-à-vis de sa consommation.
Pendant longtemps, elle sera considérée dans le reste de l’Europe comme vénéneuse et restera une simple plante ornementale ayant des vertus médicinales notamment aphrodisiaques.

En revanche, les italiens l’adoptèrent rapidement et la nommèrent pomo d’oro, c’est à dire pomme d’or en raison de la couleur jaune des premières tomates arrivées du nouveau monde. Ils la consommèrent dès 1550 mais elle ne fit son entrée dans les recettes italiennes que 200 ans plus tard. Elle est alors régulièrement cultivée par les jardiniers napolitains et la fin du 18è siècle voit apparaîtrent en Italie les premières usines de fabrication de sauce tomate.

Dans le reste de l’Europe, la tomate a toujours une sinistre réputation. Mais peu à peu la tomate s’implanta en Espagne, qui était alors royaume sous la dépendance de Naples. Elle gagna ensuite le nord de l’Italie, le sud de la France et la Corse.

La tomate fut introduite en France au 17è siècle mais restera longtemps cantonnée au rôle de plante ornementale. Les provençaux seront les premiers Français à consommer ce fruit qu’ils appellent pomme d’amour.
À l’occasion de la fête républicaine de la fédération Nationale du 14 juillet 1790 les marseillais venus représentés leur région réclament des tomates partout où ils vont et les font goûter aux autres participants. Le restaurant ” Les Trois Frères Provençaux ” inscrit les tomates à sa carte et devant la demande massive des consommateurs, les maraîchers des environs de Paris se mettent à la cultiver, avec succès.

Les plus réfractaires à la consommation de la tomate furent les anglo-saxons. Il faut attendre le milieu du 19è siècle pour voir sa culture se répandre et jusqu’au début du 20è siècle, il était recommandé dans certains livres de cuisine de la faire bouillir pendant trois heures au moins afin de se protéger de ses effets toxiques.

Aujourd’hui, la tomate est le fruit- légume le plus répandu et le plus consommé au monde.

Vertus médicinales de la tomate

Il est déconseillé de manger crue de la tomate verte. En effet celle-ci, les tiges et les feuilles contiennent de la solanine, une substance toxique qui disparaît heureusement lors de la cuisson des tomates.

La tomate contient près de 94 % d’eau, des vitamines A, B et C, du potassium, du magnésium et du sodium.

Elle a des propriétés diurétiques, laxatives et reminéralisantes.
Le soleil est déterminant pour la qualité gustatives et nutritives de la tomate : Plus la tomate sera exposée au soleil durant sa croissance, plus elle sera riche en vitamines et sera savoureuse. Ce qui explique que les tomates de nos jardins potager soient meilleures que celles du supermarché. Ces dernières sont cueillies encore vertes puis placées dans des chambres de mûrissement où l’air contient du gaz d’éthylène afin de les faire rougir. Ces tomates possèdent une belle apparence mais c’est tout.
Dès qu’elle est récoltée, elle perd de la vitamine C et A par le contact avec la lumière.

La couleur rouge de la tomate vient d’un pigment appelé le “lycopène”. Ce pigment est un antioxydant qui aide à réduire les risques de cancer de la prostate, du poumon, de la vessie, du col de l’utérus, du sein, de la peau et certaines maladies cardiaques. Il est notamment beaucoup plus efficace que le betacarotène (contenu entre autre dans la carotte) pour nous protéger des problèmes cardio-vasculaire, cinq fois plus pigmentant (pour hâler la peau) et 2 fois plus antioxydant.
Pour bénéficier au maximum des bienfaits du lycopène, il est conseillé de manger la tomate cuite (pas plus de 10 mn) car c’est lorsqu’il est transformé sous l’effet de la chaleur que le lycopène est mieux absorbé par l’organisme.

Boutique Biologiquement.comLes Tomates antioxydantes et Concombres

  Posté par tomate       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Vitamines B, C, E , provitamine A, minéraux et oligo éléments, la liste est longue pour les tomates bio antioxydant naturel puissant et concombres ces champions de la vitalité.

Gorgés en eau, en antioxydants, ainsi qu’en minéraux et oligo-éléments essentiels, ils contribuent à la bonne hydratation de l’organisme et aident à lutter contre les agressions extérieures. Ce duo gagnant a désormais sa place dans la prévention des cancers et intervient dans la lutte contre les maladies cardio-vasculaires.

Le concombre, un atout vitalité !

Ses apports en vitamines
Il procure un large éventail de minéraux et vitamines (plus concentrés dans sa peau) : du potassium, toutes les vitamines du groupe B, de la vitamine C (8 mg aux 100 g), et un peu de provitamine A et de vitamine E.

Des vertus uniques
On attribue au jus de concombre absorbé à jeun des propriétés dépuratives. Sa richesse en eau (96%) lui confère des vertus diurétiques et drainantes. Bien pourvu en fibres, il participe au bon fonctionnement du transit intestinal. Le concombre serait également un calmant naturel (anti stress et anxiété).

Un allié minceur incontournable
Composé à 96% d’eau, il fait partie des aliments les moins caloriques : 10 calories aux 100 grammes. Reminéralisant, hydratant et pauvre en calories, le concombre est parfait pour le régime et permet de ne pas alourdir l’entrée d’un repas.

Les Tomates antioxydantes
Les Tomates antioxydantes

Côté beauté
Le concombre a des propriétés hydratantes, cicatrisantes, assainissantes et astringentes. Il est considéré comme un adoucissant, et on l’utilise traditionnellement (sous forme de cataplasme ou de lotion) pour lutter contre les rougeurs, les dartres, les taches de rousseurs, les démangeaisons et même les rides ! Il est également parfait pour redonner de l’éclat à la peau et la raffermir, purifier le teint et resserrer les pores.

La tomate, pour une cuisine vitaminée !

De nombreuses propriétés médicinales
Rafraîchissante, savoureuse et à consommer sans modération, la tomate est un légume-fruit qui joue un rôle équilibrant dans l’alimentation et regorge d’atouts nutritionnels.

Antioxydant : la tomate doit sa couleur rouge au lycopène qui protège les cellules des attaques radiculaires et au béta carotène qui est un antioxydant majeur jouant un rôle dans la prévention de nombreux cancers et maladies cardio-vasculaires.
Excellente pour le foie : la tomate contient des traces d’éléments antitoxiques appelés chlorine et sulfure. La chlorine permet de mieux filtrer les déchets de l’organisme et le sulfure protège le foie contre certains engorgements. La tomate est excellente pour dissoudre les mauvaises graisses et les éliminer plus facilement.
Riche en vitamine C (de 10 à 30 mg par 100 g), la tomate contribue à une meilleure assimilation du fer et du calcium.
La tomate diminue l’hypertension grâce à sa richesse en potassium.
Précieuse pour la ligne
Peu calorique (15 kcal/100g), elle ne contient que de faibles quantités de glucides (3 %), protéines (1 %) et lipides (traces). Elle participe donc à une alimentation légère et peu calorique.
Constituée à 94% d’eau, la tomate contribue à l’hydratation de l’organisme et favorise l’élimination des toxines.
Astuce nutrition : consommée en début de repas, la tomate calme la faim. Riche en fibres, avec une saveur acidulée, elle stimule les sécrétions digestives et favorise l’assimilation des repas.

La tomate, une alliée beauté

Un teint éclatant grâce aux graines de tomate : très riche en vitamine B, la tomate est idéale pour tonifier et affiner un épiderme fatigué.
La tomate active le bronzage, améliore l’hydratation de la peau et retarde l’apparition des rides grâce au lycopène qu’elle contient.
Lutte contre les problèmes de peau : la tomate a des propriétés assainissantes et purifiantes, elle est efficace pour traiter les peaux grasses.

Boutique Biologiquement.comDifférents types de Tomate bio

  Posté par tomate       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

C’est un des légumes les plus consommés au monde la tomate bio antioxydant naturel puissant et il fait partie d’une multitude de plats présents dans notre gastronomie. Savoureuse et indispensable dans la cuisine, la tomate contient de nombreuses vertus pour la santé.

Crue, frite, cuite, en sauce, en jus ou en Gazpacho, la tomate est un aliment nutritif et rafraichissant qui, pour sa saveur et son bas prix, fait partie du régime alimentaire de la majeure partie des espagnols, surtout en cette période estivale. Cependant, le bénéfice de ce simple produit sur la santé peut être vraiment supérieur à n’importe quel produit pharmaceutique, fruit de recherches coûteuses que l’homme a inventé.Le fait est, qu’aujourd’hui, aucun médicament n’a réussi à avoir autant de propriétés thérapeutique que la tomate. En effet, en plus de lutter contre le cancer et l’infarctus, elle combat beaucoup d’autres maladies.

Différents types de Tomate bio
Différents types de Tomate bio

IL Y A DIFFÉRENTS TYPES DE TOMATES

Ronde, en forme de poire ou de cerise, de Montserrat par exemple, en général, toutes les variétés ont les mêmes propriétés nutritives : elles sont sources de potassium, de phosphore et de magnésium, elles sont nécessaires pour une bonne activité du système nerveux et des muscles, elles nous apportent d’importantes quantités de vitamines B1, B2, B5, E et surtout les vitamines C et A, spécialement le bêta-carotène ou provitamine A. La tomate contient peu de matières grasses. Cette caractéristique, ainsi que son pouvoir diurétique, l’ont converti en un allié d’exception dans nos régimes alimentaire.
C’est, de plus, un aliment très riche en lycopène, un pigment végétal de la famille des caroténoïdes qui donne à la tomate sa couleur rouge. Le lycopène possède des propriétés antioxydantes et de nombreuses études ont démontré que sa consommation journalière contribue à réduire certains types de cancer, comme celui de la prostate, des poumons, du tractus digestif et le risque de maladies cardiovasculaires. De plus, il a été constaté ses effets positifs contre l’artériosclérose et contre le syndrome de la dégénérescence maculaire, principale cause de cécité chez les personnes âgées de plus de 65 ans.

Riche en VITAMINES C et A
Les groupes de vitamines B, PP et K
Minéraux : Phosphore, fer, calcium, magnésium, manganèse, zinc, cuivre, potassium et sodium
Bioflavonoïdes
Lycopène
Haute propriétés antioxydantes et de plus un excellent allié contre le cancer.

Aux propriétés citées, peuvent s’ajouter :
Résistance aux infections.
Vitamine A
Prévention de cardiopathie

Boutique Biologiquement.comUne nouvelle variété de tomates aux vertus antioxydantes

  Posté par tomate       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La tomate bio antioxydant naturel puissant est parmi les aliments préférés des Bulgares.

Elle est présente sur la table de nos compatriotes. Pendant cette année elle est à la tête du classement des aliments les plus utiles, classement fait par des savants américains. Les diététiciens lui accordent la première place à cause du contenu –une grande quantité d’antioxydants. Des scientifiques de l’Institut pour les cultures maraîchères « Maritza » de Plovdiv ont créé une espèce de tomates, qui renferment deux fois plus de vitamines C et d’antioxydants que les tomates ordinaires. En outre, elle peut faire la concurrence aux carottes pour leur contenu en carotène. Cette espèce s’appelle carotène de Plovdiv. Les fruits sont d’une grandeur moyenne soit d’environ 70 à 80 grammes, ronds colorés en orange à l’extérieur et l’intérieur étant rouge –orange. Davantage de précisions sur ses particularités et ses qualités gustatives nous sont expliquée par le maître de conférence le docteur Daniela Ganeva, en charge des travaux de la sélection de tomates à l’Institut :
« Cette espèce se distingue par son contenu élevé de trois composantes à l’effet antioxydant – la vitamine C, le licopène et la bêta carotène ce qui fait qu’elle est particulièrement propice pour une alimentation saine, la production d’aliments pour enfants ou fonctionnels. La nouvelle variété de tomate de Plovdiv a un goût sucré et acide elle a une peau douce, un bon aspect extérieur. Cela rend cette espèce propice à une consommation fraîche. En outre, le contenu élevé de matières sèches, de sucres naturels, des acides limités et des matières aux effets antioxydants la rangent aussi comme une matière première pour la production de sauce de tomates et de concentrés.
Les savants bulgares ont fermé le cycle de cette espèce sélectionnée de tomates, ils la cultivent pour de la sauce de tomates de qualité, naturellement riche en antioxydants et avec des qualités gustatives excellentes. Cela est devenu possible grâce à une part des moyens selon un grand projet européen : « le EU BalkanVegetables » orienté vers une amélioration de l’infrastructure de l’Institut et un accroissement de la capacité de ses spécialistes ainsi que vers le transfert d’innovations dans la pratique.

« Une faible partie de l’argent a été accordée précisément pour cette innovation car il est très difficile dans nos conditions qu’une découverte bulgare se fraie un chemin dit le maître de conférence Dimitrina Kostova, chef des programme internationaux à l’institut « Maritza » et chef du laboratoire « Immunité des virus provoquant des maladies. Grâce à ce financement nous avons réussis à prouver comment à partir d’une espèce de tomates l’on peut arriver à un produits de très grande qualité et précieux. En ce moment les aliments fonctionnels à l’effet favorable sur une ou plusieurs fonctions de l’organisme humain qui sont très précieuses, la production elle-même de la sauce était parfaite et l’œuvre d’un petit transformateur. Des analyses ont été faites également dans des laboratoires certifiés qui prouvent ses grandes qualités.
Parmi les qualités de la nouvelle sauce de tomates il y a celle grâce à laquelle est stimulée l’activité de l’estomac et des intestins et le risque de maladie du cancer est réduit. Elle dissout également les graisses animales, et ainsi elle protège les artères d’un durcissement. La sauce aide aussi à la consolidation des os, et elle évite le danger de l’ostéoporose. Le désir des savants bulgares c’est de modifier les habitudes des bulgares et surtout celles des enfants, qui ont pris l’habitude de boire des jus de fruits sucrés et pleins de conservants. C’est pour cela qu’ils veulent imposer la sauce de tomates comme un aliment utile dans les jardins d’enfants, les écoles et les hôpitaux.